Certains publics doivent suivre une procédure particulières.

Cas des Français titulaires d'un diplôme congolais

Les personnes titulaires de la nationalité française qui souhaitent poursuivre leurs études en France ne sont pas tenues d'ouvrir un compte Campus France. Les candidats doivent entrer directement en contact avec les établissements dans lesquels ils souhaitent poursuivre leurs études.

Exemption de frais de dossier et d'entretien

Sont exemptés du paiement des frais de dossier et d'entretien CampusFrance Congo, les étudiants titulaires :

  • du baccalauréat français obtenu dans un lycée français de l'année en cours ou datant de moins de quatre ans.
  • d'une Bourse du Gouvernement Français (BGF)
  • d'une Bourse de l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) d'une Bourse "Erasmus-Mundus"
  • d'une Bourse de l'Union Européenne

Les titulaires du baccalauréat français

Tous les titulaires d'un bac français qui résident au Congo et qui sont désireux d'effectuer des études en France doivent ouvrir un compte sur l'application "Etudes en France" et déposer leurs pièces justificatives auprès de l'Espace Campus France.

En parallèle, ils doivent également faire acte de candidature sur l'application Admission Post-Bac - APB (www.admission-postbac.fr)

Dès l'obtention du baccalauréat français et d'une préinscription sur Admission Post-Bac, les élèves doivent se rendre à l'Espace Campus France. Ils peuvent déposer un dossier après la fin des procédures DAP et Hors-DAP.

Deux cas de figure sont possibles :

Elèves dont le numéro CNED commence par 2 (candidats règlementairement inscrits), non inscrits dans un lycée français : dépôt de dossier à l'Espace CampusFrance. Ils doivent s'acquitter du paiement des frais de dossier et sont dispensés de l'entretien.

Elèves dont le numéro CNED commence par 4 (inscrits en tant que candidats libres) : dépôt de dossier à l'Espace CampusFrance, paiement des frais de dossier et entretien d'évaluation.

Quelques cas particuliers :

  • formation en alternance et stages en entreprise
  • les enseignants chercheurs et les doctorants
  • les fonctionnairs
  • les médecins

D'une manière générale, CampusFrance est le portail d'entrée pour tout séjour d'études en France, cependant l'inscription dans une formation en alternance (apprentissage) n'est pas possible pour les étrangers ne résidant pas en France. L'accès à ce type de formation est ouvert uniquement aux étrangers autorisés à travailler en France, puisque les étudiants en apprentissage ont un statut de travailleur et, non d'étudiant. Tout dossier de candidature dans une formation en apprentissage ou contrat de professionnalisation sera refusé par l'Espace CampusFrance.

Enfin, si vous êtes membre de la fonction publique, enseignant-chercheur, cadre ou médecin, des dispositions particulières vous seront appliquées.

Merci de lire les précisions ci-dessous :

Les enseignants-chercheurs (doctorants, préparation de HDR ou d'agrégation, etc.) : ils doivent ouvrir un dossier à CampusFrance, en présentant les pièces justificatives habituelles (copie pièce d'identité, copie authentifiée conforme des relevés de notes et diplômes, attestation d'inscription de l'année en cours s'il y a, attestation de l'université qui vous recevra + les originaux). Ils effectueront ensuite un entretien avec l'attaché(e) culturel (-le) du SCAC (Service de Coopération et d'Action Culturelle de l'Ambassade de France), avec qui ils s'entretiendront directement de leur projet de recherche et de leur projet professionnel.

Les fonctionnaires : certains membres de la fonction publique ont accès à des cursus ouverts sur concours aux étrangers, dans le cadre de partenariats entre leur administration et certaines grandes écoles françaises. Ces dossiers sont gérés directement par le SCAC, qui transmet les appels à candidatures et leur calendrier aux administrations concernées. Il n'est pas demandé aux candidats d'ouvrir un dossier à CampusFrance. Sur demande expresse et avec une prise en charge de leur administration, les fonctionnaires peuvent également bénéficier d'un complément de formation en France. Dans ce dernier cas de figure, ils doivent ouvrir un dossier à CampusFrance, avec les mêmes dispositions que pour les enseignants-chercheurs : ils effectueront un entretien avec l'attaché(e) culturel(-le), avec qui ils s'entretiendront directement de leur projet de formation.

Les médecins : Les professionnels de la santé déjà engagés dans la vie active peuvent demander à bénéficier d'un complétement de formation ou d'une spécialisation en France. Ils doivent ouvrir un dossier CampusFrance, avec les mêmes dispositions que précédemment : ils effectueront un entretien avec l'attaché(e) culturel(-le) où ils seront reçus en entretien par le Conseiller régional en santé de l'ambassade.

Les candidats aux DU (Diplômes Universitaires): 

S'il s'agit de DU Santé (nécessité d'avoir l'autorisation d'exercice de la médecine), les candidats ne peuvent pas postuler aux formations car le visa leur sera automatiquement refusé.

S'il s'agit d'autres DU, les candidats devront effectuer la procédure "Etudes en France" en ligne et demander un visa pour études.