Les études de médecine

Étudiants

Vous voulez devenir médecin ? Il vous faudra compter 9 ans d’études à l’université pour les généralistes, et 10 à 12 ans si vous souhaitez vous spécialiser (chirurgie, neurologie, pédiatrie, etc.). En fin de cycle, vous obtiendrez le diplôme d’état de docteur en médecine, obligatoire pour pouvoir exercer.

VOUS SOUHAITEZ DÉBUTER DES ETUDES DE MÉDECINE ?

Image
Etudiants médecine

La 1ère année : la PACES

Les études de médecine débute avec la ce qu’on appelle la PACES (Première Année Commune aux Etudes de Santé). A la fin de cette 1ère année, un concours vous permettra d’accéder à la suite des études. 30 % des étudiants en moyenne franchissent cet obstacle. En 2018-2019, le numerus clausus en médecine (nombre de places ouvertes au concours fixé chaque année par l’État) s'élève à 8205 places. Chaque université à un nombre limité de places que vous pouvez retrouver sur le site de l’onisep.fr.

 

Les 2ème et 3ème années de médecine : l’entrée en matière

En 2ème et 3ème années, les études se répartissent entre cours magistraux, TP (Travaux Pratiques), études dirigées et stages. Plus de concours pour passer d’une année à l’autre.

Le programme comprend de la sémiologie, de la physiologie, de l'anatomie, de la microbiologie, etc. Les premières notions de pathologie, de pharmacologie ou de bactériologie apparaissent. S’y ajoutent des enseignements optionnels : philosophie des sciences, anglais médical, histoire de la médecine ou informatique médicale. La 3e année est plus clinique et se concentre davantage sur les sciences médicales, comme l'immunologie.

Sur les 2 ans, 12 semaines de stage au minimum sont prévues. Ces stages ont lieu à l'hôpital dans des services généraux ou spécialisés, par exemple en dermatologie, en réanimation, en cardiologie, etc. La pratique commence avec un stage infirmier de 4 semaines à temps plein, l'été suivant la PACES.

En fin de 3e année, les étudiants obtiennent le DFGSM (Diplôme de Formation Générale en Sciences Médicales), reconnu au niveau licence.

 

Les 4ème, 5ème et 6ème années de médecine : l’externat

Ces 3 années denses permettent d’acquérir une formation médicale complète et de se préparer à l’autre barrage des études de médecine : les ECNi (Epreuves Classantes Nationales informatisées), qui détermineront la spécialité suivie.

L'externat s’articule autour des pathologies, de leur thérapeutique et de leur prévention. Au programme : gériatrie, appareil locomoteur, neurologie, cancérologie, pédiatrie, etc. Le plus souvent, les enseignements sont organisés par modules thématiques, en général en lien avec les stages, par exemple, cardiologie/pneumologie/réanimation. S'y ajoutent des séminaires transversaux, comme l'addictologie, et ceux consacrés à la préparation des ECNi.

La pratique clinique occupe de plus en plus de temps. Les externes sont à la fois étudiants et salariés de l’hôpital, et touchent une rémunération variable selon l'avancée du cursus. Certains stages sont obligatoires (par exemple médecine d'urgence, chirurgie à l'hôpital, etc.), d'autres libres. Au total, 25 gardes sont à effectuer au minimum sur les 3 ans et ont lieu principalement aux urgences.

En fin de 6e année, pendant deux jours, les étudiants en médecine passent les ECNi. Tout le monde a une place mais le choix de sa spécialité et du lieu où l’on exercera est déterminé par son classement. Les mieux classés choisissent en premier.

À la fin de la 6e année, les étudiants obtiennent le DFASM (Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales), reconnu au niveau master.

 

L’internat : vers une spécialité médicale

Au total, il existe 44 spécialités : 13 d'entre elles sont dédiées à la discipline chirurgicale (urologie, chirurgie vasculaire, gynécologie-obstétrique, etc.) ; 30 autres relèvent de la discipline médicale (psychiatrie, pneumologie, radiologie et imagerie médicale, etc.) ; la biologie médicale est l'unique spécialité de la discipline biologique. Selon les spécialités, le nombre de places ouvertes chaque année varie fortement : chirurgie pédiatrique (24 places en 2017-2018), gériatrie (200 places), médecine générale (3 132 places), etc.

L’internat dure de 3 à 6 ans, selon les spécialités. Il est organisé en trois phases : socle, approfondissement, consolidation. Les internes effectuent des stages semestriels (au moins 6) et conservent parallèlement quelques enseignements théoriques. Membres de l'équipe médicale, ils acquièrent une autonomie qui va croissant avec l'expérience mais ils restent toujours sous la responsabilité des praticiens qui les forment. Enfin, ils préparent une thèse d'exercice.

Après avoir validé stages, enseignements et mémoire, les internes obtiennent le DE de docteur en médecine, assorti du DES (diplôme d’études spécialisées) de la discipline suivie.

 

Article extrait du site onisep.fr

VOUS ETES EN COURS D’ÉTUDE DE MÉDECINE ?

ATTENTION, un étudiant étranger (hors UE) ne peut en aucun cas rejoindre des études médicales en cours de cursus.

L'étudiant étranger (hors UE) n’ayant pas encore obtenu un diplôme de médecine dans son pays, doit, quel que soit son niveau d’études, suivre la 1ère année du 1er cycle (PACES depuis 2010) et réussir le concours de fin d’année. Il intègre alors le niveau équivalent à celui qu’il avait atteint dans son pays.

Les étudiants européens titulaires d’un diplôme de fin de deuxième cycle d'études médicales ou d’un titre équivalent et les étudiants étrangers ayant validés le deuxième cycle des études médicales intégralement suivies en France effectuent en revanche leurs spécialisations (TCEM – Troisième cycle d'études médicales) normalement (épreuves nationales de classement puis internat).

VOUS ETES DÉJÀ MÉDECIN ET VOUS SOUHAITEZ VOUS SPÉCIALISER ?

Image
Médecin

Des diplômes de spécialisations spécifiques pour les médecins étrangers ont été créés spécifiquement pour les médecins étrangers (hors UE), les premières promotions sont mises :

- le DFMS (diplôme de formation médicale spécialisée), obtenu après 2 à 6 semestres d'études. La formation est ouverte aux médecins en cours de spécialisation dans leur pays d'origine.

- le DFMSA (diplôme de formation médicale spécialisée approfondie), obtenu après 1 à 2 semestres. La formation est ouverte aux médecins déjà titulaires d'une spécialité.

Le nombre de places offertes est fixé pour chaque discipline et spécialité par arrêté ministériel. Les candidats doivent satisfaire à des épreuves de sélection (dont un test linguistique). C’est l’université de Strasbourg  qui gère les inscriptions pour ces diplômes.

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir